English | Français

Qui sommes-nous ?

photo HCR
Créée en 1986, ELISA (anagramme de ASILE) est une association sans but lucratif et sans couleur politique ni religieuse, qui défend le droit d’asile et accompagne les requérant-e-s d’asile et les réfugiés dans leurs démarches administratives et juridiques.
Pour effectuer ce travail, ELISA s’appuie sur de nombreux mandataires. Cette fonction de mandataires est prévue par la loi et supplée aux services d’avocats dont, faute de moyens financiers, les requérants ne peuvent bénéficier.
ELISA est présente au Foyer des Tattes (Vernier) où une permanence est assurée deux jours par semaine (lundi et mercredi après-midi), dans la zone de transit de l’aéroport de Genève où une permanence est assurée tous les jours de la semaine si nécessaire et à la rue Liotard où une permanence destinée aux nouveaux arrivants est ouverte tous les vendredis matins. Seules trois personnes sont actuellement rémunérées au sein de l’association. Elles assurent ensemble les permanences ainsi que la coordination et la formation des mandataires bénévoles.
ELISA collabore étroitement avec l’association AGORA (Aumônerie genevoise œcuménique auprès des requérants d’asile). Outre le travail d’information et d’accompagnement juridique aux requérant-e-s d’asile pendant toute la procédure d’asile, le travail d’ELISA a également un caractère préventif. En effet, notre association défend l’état de droit et permet bien souvent d’éviter que des requérant-e-s, parce que mal informé-e-s ou non accompagné-e-s, ne sachent se défendre, se découragent et sombrent dans la clandestinité.
NOS ACTIVITES
Les mandataires de l’association ELISA ont pour mission principale d’assister les requérant-e-s d’asile durant toute la procédure d’asile. Ils ou elles informent et conseillent les requérant-e-s pour leur permettre de constituer un dossier solide à l’appui de leur demande et donnent à ces personnes les meilleurs moyens d’étayer leur argumentation en fonction de leur situation spécifique.
Les mandataires d’ELISA sont souvent amenés à recourir auprès du Tribunal Administratif Fédéral (TAF) contre des décisions négatives du Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM). Ils peuvent aussi être amenés à recourir auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
Pour permettre un bon suivi des dossiers, ELISA coopère activement avec d’autres Bureau de consultation juridiques (BCJ) à Genève et en Suisse. ELISA participe aux rencontres et travaux de la Coordination asile à Genève et de la COPERA (Conférence romande des collaborateurs de permanences pour requérants d’asile), cette dernière regroupe un nombre important d’organisations dont l’OSAR, Amnesty et le UNHCR.